Skip to content

Le référencement organique pour les petites entreprises : définition & conseils

Par Baptiste Pagès
Dernière mise à jour le 20 novembre 2019

Le référencement organique (ou référencement naturel) d’un site Internet est son classement dans les résultats gratuits des moteurs de recherches. Il ne faut pas le confondre avec le SEO, qui est l’optimisation de ce référencement naturel.

Définition pratique du référencement organique

J’aime définir le référencement organique comme le positionnement d’un objet dans un répertoire suivant des règles pré-établies. Ceci dit, c’est une définition qui manque d’aspect pratique.

Dans la plupart des cas, quand on parle de référencement, on parle de référencement sur Google (ou un autre moteur de recherche, mais simplifions). On parle donc du positionnement d’un site sur Google, par rapport à des requêtes d’utilisateurs.

De la même façon, le terme « organique » se réfère en l’occurrence à ce qui est naturel, ce qui se fait tout seul. On parle donc du positionnement au sein des résultats gratuits du moteur de recherche. Les publicités ne sont pas comptées.

Au final, le référencement organique est donc un synonyme du référencement naturel : c’est le référencement d’un site dans les résultats gratuits de Google. Comme vous le voyez, la définition n’est pas très compliquée !

Développer le référencement organique d’un site, c’est donc développer son positionnement dans les résultats naturels des moteurs de recherches, afin d’attirer plus de visiteurs organiques sur le site.

Au fait : vous vous en doutez, un visiteur organique, c’est un visiteur qui arrive sur un site internet via les résultats organiques d’un moteur de recherche. On parle aussi de visiteur naturel, logique !

Bref.

Aujourd’hui, nous ne sommes pas là pour débattre de la théorie, mais bien au contraire pour parler pratique. Améliorer le référencement organique de son site est l’une des tâches les plus importantes pour une petite entreprise, et c’est justement mon métier (je suis consultant SEO).

Au fil des années, j’ai pu travailler avec beaucoup de petites entreprises, souvent en mal de visibilité. Et j’en suis ressorti avec pas mal d’expérience. Des choses à faire, et d’autres à éviter. Si vous lisez cet article, j’aimerais que vous profitiez de cette expérience.

Méfiez-vous des conseils sur les blogs (ironique non ?)

J’imagine que ce premier conseil vous a fait sourire. Et oui, ce conseil s’applique aussi à mon blog. Je m’explique !

Tout d’abord, il faut savoir que beaucoup de blogs ne sont pas rédigés directement par les professionnels qu’ils représentent, mais par des rédacteurs. J’ai travaillé avec d’excellents rédacteurs et rédactrices, et j’ai énormément de respect pour cette profession. Mais les connaissances d’un expert sont difficiles à transmettre de cette façon, et certains conseils peuvent donc être approximatifs.

Mais ce n’est pas la raison principale pour laquelle je vous invite à prendre les conseils de blogs avec des pincettes.

En effet, même avec un professionnel comme moi qui rédige directement son article, celui-ci est biaisé par les expériences du professionnel, et le contexte de l’article.

Photo d'une femme hurlant de frustration devant ses efforts de référencement naturels infructueux
En référencement naturel, suivre le mauvais conseil peut être frustrant

Dans cet article, par exemple, mes conseils sur le référencement organique ont un contexte clairement défini : les petites entreprises. Qui dit petite entreprise dit souvent entreprise locale et petit budget. Un article qui ne définit pas son contexte peut vous conseiller des actions idéales, mais pas pour vous.

De la même façon, dans cet article, mes conseils seront biaisés par mes expériences. Au fil de mes années de métier, j’ai pu tester une multitude de choses, et j’en suis venu à me forger mon avis sur ce qui vaut le coup ou pas.

En fin de compte, un article comme celui-ci est une excellente première étape pour développer sa connaissance du référencement organique. Mais il ne remplacera jamais une discussion avec un professionnel d’expérience. C’est pourquoi je propose un rendez-vous gratuit, ouvert à tous, pendant lequel nous analysons l’état de la visibilité de votre site, ensemble.

Passons au second conseil !

Le contenu est roi

Mettez-vous à la place de Google.

Votre travail, c’est d’indexer des millions de requêtes d’internautes, et d’y faire correspondre les meilleures réponses possibles. Qu’est-ce qu’une bonne réponse ?

Du contenu. Une page web proposant une réponse précise et qualitative à une requête d’internaute. Chaque page de votre site est potentiellement une réponse proposée par Google.

Ainsi, vous devez faire très attention au contenu de votre site. Si vous avez de l’expertise à faire valoir dans votre domaine, créez des pages « pointues » sur votre site. Osez aller dans le détail, proposer des réponses aux questions que se posent les gens !

En référencement, le contenu est roi.
Le contenu est roi (content is king)

Proposer ce genre de contenu sur son site, c’est long et difficile. Ça demande de la réflexion. Peut-être que ça demande d’embaucher un rédacteur web. Tout le monde ne le fait pas, surtout chez les petites entreprises. En faisant cet effort, vous vous démarquez immédiatement de 80% des concurrents.

Par exemple, un de mes clients est avocat à Grasse. Nous avons refait son site il y a peu. Il a parfaitement compris que le contenu était le cœur de la guerre, et avait déjà créé tout une plâtrée d’articles d’expert sur son site (par exemple, celui-ci sur le licenciement économique).

Figurez-vous que sans qu’il s’en rende compte, au fil des années, ces articles lui ont permis d’attirer des milliers de visiteurs et sont la clé de voûte de son référencement organique. En plus, ils l’aident à générer des appels en prouvant à ses visiteurs qu’il sait de quoi il parle.

Excellent, non ?

Ce n’est pas parce que vous êtes une petite entreprise que vous ne pouvez pas produire du contenu de qualité. C’est même l’inverse. En référencement, on cherche à faire classer des pages. Il nous en faut donc en nombre et en qualité suffisante pour travailler. Ce n’est pas pour rien si la rédaction SEO est dans TOUT mes plans SEO.

Trouvez de bons sujets pour votre référencement naturel

Lorsqu’on se met en tête de publier du contenu seul, une erreur très commune est de publier du contenu au feeling. On parle de ce qui nous intéresse, de ce qui nous inspire, sans se soucier de ce qui intéresse les internautes.

Souvenez-vous que votre contenu est là pour attirer des internautes sur votre site. Si votre contenu traite des sujets qui n’intéressent personne, il ne sera lu par personne. Vous aurez alors passé du temps à rédiger pour rien.

Croyez-moi, je suis passé par là dans mes jeunes années au lancement de mon entreprise.

L’essentiel est donc de trouver des sujets qui intéressent les internautes et qui sont proches de votre secteur d’activité. Pour trouver ces sujets, on fait ce qui s’appelle de la recherche de mots-clés.

La recherche de mots-clés est un composant essentiel de tout bon processus de SEO. Mais il peut vite devenir complexe, je ne vais donc pas entrer dans les détails ici. Je vais simplement vous donner un outil pour trouver des sujets de contenu à traiter.

Pour trouver des sujets seuls, je recommande à mes clients le site https://answerthepublic.com/. Ce site permet de générer pleins de requêtes d’internautes à partir d’un mot-clé.

Par exemple, si je suis une agence de sous-location d’appartements et que je recherche des sujets à traiter, je peux analyser la requête « sous-location ».

Capture d'écran d'une recherche de sujets d'articles pour le référencement organique d'un site sur answerthepublic

J’ai obtenu ici beaucoup de questions en rapport avec ce mot-clés commençant par « Comment », dont un qui ferait un parfait sujet d’article. Je peux reprendre mot pour mot cette question et y répondre dans un contenu.

Localisez-vous

Une entreprise locale aura toujours moins de visiteurs qu’une entreprise nationale (en tout cas, une bonne entreprise nationale). Mais ce n’est pas grave. En référencement organique, les internautes utilisent souvent des « modificateurs de requêtes géographiques ». Un nom pompeux technique pour désigner la ville que vous ajoutez après vos recherches.

Vous savez ? Par exemple « Coiffeur Nice » ou « Coiffeur Lyon ».

Avec un peu de SEO, il est souvent assez simple de se classer pour les mots-clés locaux de ce genre. Certes, peu de gens les recherchent, mais d’un autre côté ce sont très probablement des clients. En tapant fort sur le référencement, un client à moi est par exemple devenu bien visible dans sa ville, puis dans les villes alentours, et enfin dans tous le Jura.

En travaillant son contenu pour le « localiser », en améliorant sa fiche Google My Business, et en développant son score de crédibilité, nous avons ainsi fait exploser sont référencement de 500% en quelques mois.

Capture d'écran des résultats organiques pour la recherche "séance de reiki saizenay"
Cette requête ultra locale n’est pas extrêmement recherchée, mais elle est extrêmement précise. Les internautes qui tapent cette recherche sont les clients idéaux pour ce cabinet.

On n’aurait certainement pas pu attirer des visiteurs aussi précis sur son site si mon client n’était pas une petite entreprise locale.

Si vous êtes une entreprise locale, jouez donc à fond la carte locale. Parlez dans votre site des points d’intérêt près de votre entreprise, de vos partenaires si vous en avez, des événements locaux, etc.

Ne négligez pas les facteurs techniques du référencement organique

Quand on parle de référencement organique, on parle beaucoup de contenu, de mots-clés, de liens. On entend moins souvent parler des facteurs techniques. Pourtant, ils sont extrêmement importants, car ils vont conditionner tous les résultats de vos efforts de référencement.

En effet, si vous proposez un super article à Google, mais que votre site ne marche pas bien sur mobile, votre article sera classé bien moins haut qu’il pourrait l’être. Pareil si votre site est lent, ou si son code est incompréhensible. Dans certains cas, il peut même carrément ne pas être classé du tout à cause d’un facteur technique d’indexabilité oublié.

Avoir un bon site fait souvent une énorme différence sur les résultats des efforts SEO

Pour simplifier, imaginez que Google vous mette une « note technique » en fonction de tous ces facteurs et une « note de référencement » pour le reste. Votre note de classement va donc être la multiplication des deux. Si vos facteurs techniques sont bons, tous vos efforts auront plus de résultats.

Inversement, si vos facteurs techniques sont mauvais, tous vos efforts auront moins de résultats. Et avec la concurrence qu’on a tous aujourd’hui, c’est souvent mortel !

Alors comment savoir si vous avez des problèmes techniques de référencement organique ? L’idéal est d’aller faire un point avec un professionnel, mais je vais vous donner quelques pistes déjà.

  1. Vérifiez les pages indexées sur Google en tapant la requête « site:www.votresite.fr » (bien sûr renplacez www.votresite.fr par votre nom de domaine). Toutes vos pages de contenu sont-elles indexées ?
  2. Ensuite, vérifiez que votre site s’affiche correctement sur mobile. Commencez par le visiter sur votre téléphone, puis faite le test de google https://search.google.com/test/mobile-friendly?hl=FR, il n’est pas toujours parfait mais c’est un début.
  3. Vérifiez la vitesse de votre site. D’abord sur votre téléphone en 3G / 4G, puis en utilisant un outil comme https://gtmetrix.com/. Ignorez la note, ça ne sert à rien. Regardez le temps de chargement et le poids de votre page.

Il faudrait analyser beaucoup d’autres choses, en particulier votre code, mais ces trois points permettent au moins de sauver les meubles.

Gardez un budget pour la visibilité de votre site

Passons à un conseil plus terre à terre.

Vous vous en êtes sûrement aperçu : l’optimisation du référencement naturel est une discipline complexe. Cibler les bons mots-clés, comprendre les facteurs importants et ceux à ignorer, développer du contenu, des liens, etc. Il y a beaucoup de choses à faire.

Compter faire son SEO seul, c’était possible il y a 10 ans. Les algorithmes de classement étaient plus simples. Il y avait moins de concurrence sur Internet. Aujourd’hui, faire son référencement seul c’est vraiment la dernière chose à faire. Vous allez perdre une tonne de temps, et probablement sans jamais avoir de résultats.

D’après mon expérience, un des meilleurs investissements à faire lorsqu’on lance un site aujourd’hui, c’est des services de SEO. Attention simplement à choisir un service qui a fait ses preuves et qui sait vous le prouver avec des chiffres concrets.

Travailler son référencement, c’est développer la visibilité de son entreprise sur le long terme : on investi aujourd’hui pour attirer plus de visiteurs et gagner plus de clients sur les dix prochaines années.

C’est un effort qui sera extrêmement rentable sur le long terme (s’il est bien fait) mais très peu sur le court-terme. On ne peut donc pas investir 1000€ en SEO et se « refaire » dans le mois suivant. C’est pourquoi il faut prévoir en amont un budget SEO.

Aujourd’hui, je recommande à mes clients de se prévoir un budget SEO minimal de 900€.

Souvenez-vous que le vrai match, c’est le développement de votre visibilité. La réalisation de votre site web, c’est juste le ticket d’entrée.

En référencement, soyez patient

Comme je vous l’expliquais dans le conseil précédent, le référencement est un effort qui doit être envisagé sur le long terme. Le plus souvent, le référencement d’un site n’apporte pas de résultat par manque de persévérance.

Attention, je ne vous dis pas de persévérer alors qu’il n’y a aucun signe d’amélioration (quoi que, dans les premiers mois c’est souvent le cas). Mais ne vous attendez pas à ce que du SEO fasse exploser votre nombre de visiteurs en 2 mois. C’est un processus qui demande du temps.

Mon conseil est donc : soyez patient. Les premiers mois, ne regardez pas le nombre de visiteurs, mais plutôt le nombre d’impressions dans Google pour juger vos résultats.

Souvent, on est impatient au sujet du référencement parce qu’on s’attendait à ce qu’il nous attire tout de suite des clients. Ce n’est pas le cas. Si votre plan marketing est de faire un site web et de travailler sur son référencement naturel pour gagner des clients, vous ne verrez pas l’ombre d’un résultat avant de longs mois.

Le SEO n’est en aucun cas une stratégie de visibilité court terme. C’est une stratégie de visibilité passive et cumulative à long terme. Pour du court terme ou moyen terme, tournez-vous vers le SEA ou les réseaux sociaux. D’ailleurs, c’est en général ce que je recommande à mes clients.

En résumé

Le référencement organique est un sujet complexe. L’améliorer est un excellent moyen de développer la visibilité d’une petite entreprise sur le long-terme, à condition de le faire correctement. On peut s’y attaquer seul avec des résultats limités, mais le mieux est de loin de faire appel à un professionnel d’expérience.

Si vous souhaitez travailler sur votre référencement à mes côtés, n’hésitez pas à découvrir mes services d’optimisation du référencement naturel.

À bientôt pour un prochain article !