Étude de cas SEO

Comment l'e-commerce IconPrincess est passé de 192 à 8541 visiteurs Google mensuels en 1 an et demi.

Travaillons sur votre SEO !

L'optimisation du référencement organique est une discipline qui a quasiment toujours de bons résultats sur le long-terme, mais ceux-ci vont toujours varié d'un cas à l'autre. C'est pourquoi quand quelqu'un me demande "En combien de temps vais-je passer la barre des [insérer un nombre ici] visiteurs par jour ?" je ne peux jamais lui donner une durée précise. On ne sait jamais à l'avance quels seront les résultats précis d'une campagne. En revanche, je peux vous montrer les résultats que j'ai obtenu pour d'autres clients. Aujourd'hui, on a va parler de la campagne SEO de mon client, IconPrincess, un marketplace de sacs de luxe de seconde main en ligne.

Situation initiale

J'ai réalisé le site IconPrincess en fin d'année 2019. Quelques semaines après l'ouverture du site au public, ils ont fait appelle à moi pour une première année d'optimisation du référencement de ce site WordPress (l'équivalent aujourd'hui du plan "Complet" sur cette page).

À ce moment là, on partait sur un sacré challenge pour trois raisons :

  1. Le site était jeune, donc il avait zéro crédibilité aux yeux de Google.
  2. La niche des sacs de luxe était compétitive, tout comme le marché de la seconde main, avec des mastodontes bien loin de notre portée qui monopolisaient les résultats de recherches.
  3. Le site était très pauvre en contenu, car il ne proposait que quelques produits et avait un blog vide. On avait donc pas de contenu existant à optimiser, tout était à faire.

Au delà de ça, il fallait bien sûr travailler dans un budget restreint, car les moyens n'étaient pas illimités. Ça tombe bien, mon process de SEO est pensé pour les petites entreprises : on fait le plus possible en un temps minimum en ne s'attardant pas sur le superflu.

Lancement de la campagne

Je commence donc à travailler sur le premier cycle SEO pour ce petit e-commerce. Comme toujours, je travaille sur trois axes principaux :

  • Les facteurs techniques de référencement, en l'occurence en retapant quelques détails liées aux marques.
  • Le contenu, en rédigeant des descriptions pour des marques
  • La crédibilité, en faisant parler du site sur d'autres sites

Voici une capture d'écran du premier rapport.

Comme vous pouvez le voir, c'est un début très modeste. Une erreur classique que les gens font en référencement est de penser que les résultats arrivent immédiatement. C'est très faux, en particulier si vous voulez travailler avec un budget SEO de moins de 1000€ par mois.

Les résultats préliminaires

Les premiers mois sont toujours les plus frustrants : il y a peu de résultats et pourtant les sous quittent vos poches. Ceux qui ne persévèrent pas ne percent jamais sur Google. En travaillant les trois axes SEO avec régularité, on fini fatalement par grimper dans les résultats et par s'afficher aux côtés de concurrents qui étaient avant complètement hors d'atteinte.

Dans ce cas, on a quand même eu de très bons résultats préliminaires puisque pendant le cycle 2 durant lequel j'ai commencé à rédigé des articles de blog, nous passions de 500 et quelques affichages Google à plus de 2000 affichages en un mois.

Note : les affichages Google sont les fois où notre résultat apparaît devant un utilisateur. Pour les sites jeunes, c'est mon principal métrique de résultats. Il est bien moins soumis aux caprices du taux de clic, mais passons.

Au cycle suivant, nous enregistrions plus de 13000 affichages. On notait donc une très belle croissance en pique. Les résultats préliminaires d'une campagne SEO sont loin d'être toujours aussi impressionnants, mais entre le travail SEO de mon côté et l'ajout de nouveaux produits par mes clients, le site se développait rapidement. Tant mieux !

Ci-dessous un extrait de mon rapport SEO pour ce cycle 3. Je floute un peu pour des raisons de confidentialité :)

Cycle 5 : le premier "plafond"

Après une croissance impressionnante pendant les 4 premiers cycles, nous avons rencontré notre premier "plafond de visibilité".  Vous ne trouverez ce terme dans aucun bouquin de SEO, c'est juste une façon pour moi de mettre un nom sur un phénomène de "stagnation" qu'on rencontre assez régulièrement en SEO.

Quand on travaille sur le référencement d'un site comme c'est le cas ici, il arrive que la visibilité n'évolue pas pendant plusieurs mois. Les causes pour ça sont multiples. Ça peut être que les concurrents font plus d'efforts que nous, que nos derniers contenus SEO n'ont pas plu à Google (on ne peut jamais être sûr à 100% de la visibilité que va nous apporter un nouvel article de blog), ou simplement que nous avons dépassé tous les concurrents de bas niveau, et qu'il faut continuer à travailler notre crédibilité pour avancer.

Peu importe la raison puisqu'il est impossible de mettre le doigt dessus : ce qui importe c'est qu'on est bloqué. Notre visibilité n'avance pas. Alors comment percer ce plafond pour reprendre notre croissance ?

Briser le plafond

Au fil de ma carrière, je me suis souvent cassé la tête pour trouver une "astuce" afin de briser un plafond de visibilité rapidement. Après de nombreuses commotions cérébrales, voici ma conclusion : il n'y a pas de méthode miracle. En réalité, c'est avant tout une histoire patience et de persévérance.

Pour briser un plafond, il faut cumuler les efforts des SEO sur les facteurs principaux du référencement. Il faut publier du contenu de qualité, qui cible des mots-clés sélectionné intelligemment, il faut faire parler de notre site sur d'autres sites de qualité, et il faut veiller à ce que le site continue à bien fonctionner techniquement parlant.

C'est donc ce que j'ai fait, et c'est pendant le cycle 7 que le plafond a finalement été percé : nous doublions nos clics en un cycle. La clé du succès ici a été la persévérance de mon client, qui a continuer le référencement malgré des résultats invisibles. Son site se renforçait chaque mois, mais les résultats n'étaient simplement pas là.

Le fin de la première année de SEO : multiplication par 24 de la visibilité initiale

En continuant ainsi sans rencontrer d'autres plafond nous sommes vite arrivés à la fin d'une année de SEO. En une année et dans un budget très correct, nous avions réussi à transformer un petit site qui enregistrait 192 clics en un mois, à un site solide qui enregistrait 4748 clics en un mois. Une jolie multiplication par 24 de la visibilité initiale du site.

Je vous met ci-dessous la courbe de l'année.

Nouvelle année de SEO !

Suite aux beaux résultats de cette première année, mon client décide de continuer à travailler son référencement avec moi. On recommence donc avec le même process.

Durant les cycles 1 et 2 de la nouvelle année, tout se passe bien. On enregistre +28% puis +19% de clics. Puis vient le cycle 3 où la croissance s'arrête : sommes-nous devant un nouveau plafond ?

Un plafond plus costaud

Plus un site avance dans son référencement, plus les concurrents qu'il doit dépasser sont forts, donc souvent plus les plafonds sont longs à percer. C'était le cas ici, les affichages Google ont stagnés pendant les cycles 3 et 4.

Parenthèse : dézoomer

Dans cette situation où un plafond nous bloque plus d'un mois, il est nécessaire de comparer des périodes de temps plus longues pour garder les choses dans leur contexte. Par exemple dans ce cas là, il n'y avait quasiment aucune différence entre le cycle 3 et 4. Et même au cycle 5, on notait seulement un début de perçage du plafond avec +8% d'affichages.

Cependant, il faut considérer deux pointes.

D'abord, ce n'est pas parce que les résultats ne sont pas immédiatement là que les efforts de SEO sont inutiles. Ces efforts sont cumulatifs. À un moment où à un autres, il y en aura assez pour "passer le cap".

Ensuite, regarder de courtes périodes peut être trompeur. Par exemple dans ce cas, on avait l'impression que rien ne bougeait. Mais si l'on compare ces trois derniers mois "nuls" avec les trois précédents, on se rend compte qu'en réalité on a gagné des positions et on a fait +19,90% de clics. Pas si mal alors qu'on est bloqué par un plafond, non ?

Je vous met ci-dessous la comparaison en question pour que vous vous rendiez compte du phénomène. Celui-ci est si important que je considère régulièrement d'arrêter les rapports mensuels pour travailler avec un rapport trimestriel. Le modèle économique de mes services est ce qui me retiens de faire ça à l'heure où j'écris ces lignes.

Bilan de la campagne : de 192 clics à 8541 !

Durant le cycle 6 de cette seconde année de SEO, le plafond qui nous embêtait a été percé. Nous avons ainsi enregistré plus 18% d'affichages dans Google. En 6 mois, nous avons au final réussi à faire croitre de +67% la visibilité du site, l'affichant 950k fois dans Google contre 568k fois les six mois précédents.

À l'heure où j'écris ces lignes, le cycle 6 de SEO de la seconde année est terminée depuis une semaine, et IconPrincess a décidé d'arrêter là cette campagne. Au final ces 28 derniers jours, le site a enregistré 8541 clics, contre 192 les 28 premiers jours de la campagne. Je vous met la capture comparative de ces deux période ci-dessous.

Merci à Alain et Catherine d'IconPrincess pour m'avoir fait confiance non seulement pour réaliser leur site, mais pour le référencer. Si vous avez besoin d'un sac de luxe passez par eux, ils sont super sympas 😉

Je m'appelle Baptiste et je suis un webdesigner / consultant SEO spécialisé dans WordPress, basé à Grasse dans le Sud de la France. J'aide les petites entreprises à développer leur présence web dans ce monde de fou 😉