Comment multiplier l’efficacité de votre site une fois celui-ci en ligne

Enfin, votre site est en ligne.

Bonne nouvelle, non ?

Pourtant, il y a mieux : vous pouvez encore améliorer ses résultats. Si vous savez comment faire, vous pouvez peu à peu améliorer son taux de conversion. La vérité, c’est que même si votre site est très bien à son lancement, il peut encore être bien plus efficace…

 

 

Les suppositions : un outil nécessaire, puissant, mais limité

Pensez-y : votre site a été construit sur un paquet de suppositions. Même si elles ne sont pas sorties de nul part, même si elles ont une base vérifiable et logique, elles restent des suppositions – car il est impossible de les vérifier tant que le site n’est pas ouvert aux visiteurs.

« Je suppose que le visiteur lira ce paragraphe. »

« Je suppose que le visiteur est intéressé par le VTT. »

« Je suppose que le visiteur est âgé de plus de 24 ans. »

Au contraire : formulées par quelqu’un d’expérimenté, elles permettent de commencer avec un taux de conversion considérablement plus fort. Ce n’est pas négligeable du tout. Ce que je veux dire, c’est que grâce aux données du site, on peut ensuite aller plus loin…

 

 

Mesurer, observer, modifier

Si votre site a bien été construit, vous allez pouvoir examiner le comportement de vos visiteurs, en récoltant les données de navigation de vos visiteurs (par exemple, grâce à Google Analytics).

Peu à peu, vous allez alors vous rendre compte que sur certains points, le comportement de vos visiteurs dévie de vos suppositions.

 

Prenons un exemple.

Imaginez que vous ayez mis en avant 3 articles sur votre page d’accueil. Mais vous vous rendez compte que seul 1 visiteur sur 500 clique dessus. Dans ce cas de figure, il est temps de sérieusement remettre en question ce que vous pensez savoir des intérêts de vos visiteurs.

Vous testez alors de nouveaux articles, et découvrez le sujet qui intéresse vraiment vos visiteurs, avec 10 clics pour 100 visites. Fort de cette leçon, vous décidez d’intégrer ce sujet dans votre page de vente…

…Et augmentez votre taux de conversion de 30%.

Si vous génériez 1000€ par semaine grâce à votre site, vous en générez maintenant 1300.

Ce n’est qu’un exemple, mais vous comprenez le principe.

Cette façon de modifier un site en se basant sur des chiffres, c’est ce qu’on appelle de l’optimisation du taux de conversion. Et la bonne nouvelle, c’est que cette discipline s’appuie sur une approche scientifique basée sur le test pour améliorer l’efficacité de votre site…

 

 

Une approche systématique et scientifique

Dans l’exemple précédent, on ne modifie pas simplement la page de vente. On la duplique, pour obtenir ce qu’on appelle une version « variante ». On modifie alors cette variante, puis on la met en compétition avec l’originale. C’est ce qu’on appelle un test A/B.

Peu à peu, on voit alors quelle version a le meilleur taux de conversion. Si la variante gagne (ce qui est le cas dans notre exemple), alors elle remplace l’originale. Puis on observe à nouveau le comportement des visiteurs sur cette page, et on fait une nouvelle variante. Et nous sommes entré dans une boucle !

C’est ainsi que, peu à peu, on améliore le taux de conversion d’une page web.

C’est vrai, le principe est plutôt simple. Ceci dit, savoir analyser le comportement des visiteurs, en déduire les problèmes, et trouver des solutions viables, c’est compliqué. Ça demande du savoir-faire et de l’expérience. En un mot, c’est un métier.

Ceci dit, même si vous n’avez pas les moyens de vous offrir un professionnel une fois votre site en ligne, ça vaut le coup de garder un œil sur les mesures de votre site et de faire des petits tests vous-même.

 

 

Merci d’avoir lu !

L’objectif de cet article était de vous exposer comment un site peut améliorer son taux de conversion au fil des mois en utilisant le principe simple du test A/B.

J’espère qu’il vous a plu, et que vous comprenez maintenant qu’il n’y a aucune magie derrière cela.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à vous inscrire pour ne pas rater les suivants 🙂

À bientôt,

Baptiste

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Alors ne manquez pas le pochain en vous abonnant au blog !
Recevez une notification à chaque nouvel article.

Marketing by

Ne ratez pas les prochains articles !

Suivez le blog en rejoignant la newsletter

x