L’ère du mobile et son impact sur votre site web

Avez-vous un smartphone à moins de 3 mètres ?

Moi aussi.

C’est pourquoi vous ne pouvez pas vous lancer dans la construction d’un site sans avoir bien conscience des enjeux derrière la navigation mobile…

 

 

L’ère du mobile

Cela fait quelque temps qu’on a remarqué la tendance des internautes à naviguer sur leurs téléphones, et leurs tablettes. Alors forcément, ça impacte directement votre site web ! En fait, depuis Octobre 2016, le mobile représente un trafic plus important que l’ordinateur.

D’où la tendance du « mobile-first », où on pense avant tout à l’expérience mobile.

Une belle partie de vos conversions aura en effet lieu sur mobile, et avoir un site mal optimisé peut coûter cher.

Mais ce fameux « mobile-first » est-il vraiment sage ?

 

 

Mobile-first : sage ou stupide ?

Je vais aller un peu à contre-courant ici, alors restez avec moi. En pensant d’abord à l’utilisation mobile, on limite drastiquement les  choix de design, ainsi que tout ce qui va avec. Pourtant, des tas d’études ont démontré que les taux de conversions sont nettement moins importants sur mobile.

Ce phénomène s’explique facilement. Sur mobile, les internautes ont tendance à découvrir, pas à agir « sérieusement ». Les sacrifices impliqués par l’approche « mobile-first » ne valent alors pas le coup.

Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Selon moi, certaines parties de votre site devraient être pensées « mobile-first », tandis que d’autres non.

Par exemple, il est de bon ton d’avoir un blog complètement pensé pour l’affichage mobile, et une page de vente plus axée sur l’affichage large d’une tablette ou d’un ordinateur. En effet, le trafic de votre blog arrivera souvent des réseaux sociaux, et sera grandement mobile.

De même, une part du trafic de vos pages de ventes arrivera depuis le mobile, et elles devront donc s’adapter parfaitement aux contraintes de ce médium. Mais sans trop se brider, car il est très probable que le visiteur revienne ensuite sur ordinateur pour analyser réellement votre offre et prendre sa décision.

Cette façon d’utiliser différents appareils pour différents usages sur un même site s’appelle l’utilisation multi-plateformes, et c’est un vrai phénomène comme le montrent ces chiffres :

 

 

Préparer votre site à l’utilisation muti-plateformes

Pour relever le challenge multi-plateformes, votre site va devoir jouer avec des contraintes supplémentaires.

Deux sont particulièrement importantes :

  • Le contenu du site doit s’adapter pour l’affichage sur petit écran. Autrement dit, la structure de la page change automatiquement.
  • Le site doit être assez léger pour se charger assez rapidement sur mobile, et sur n’importe quelle connexion en solde.

Ce second point est ignoré par la plupart des sites. Leurs pages sont chargées comme des mules, et mettent 20 secondes à se charger sur téléphone. Vous en avez déjà fait l’expérience, j’en suis sûr. En laissant ces visiteurs partir frustrés avant d’avoir vu votre page, vous perdez de précieuses conversions.

L’ère du mobile demande donc la naissance de sites particulièrement légers et rapides.

Ça demande des efforts et du temps, mais ça reste faisable, et les résultats valent le coup. Il suffit d’une grande rigueur lors de la création du site, d’utiliser des outils d’accélération du temps de chargement efficaces, et de faire attention à la taille des composants utilisés.

 

 

Parlez peu, parlez bien

Effectivement, l’ère du mobile nous a amené un autre dilemme, et non des moindres. Devrais-je écrire un minimum de mots sur mon site ?

Là-dessus, mon avis est tranché : je ne suis pas d’accord.

Il ne s’agit pas d’écrire peu, mais d’écrire le nécessaire pour donner des informations au lecteur. Alors parfois, on se retrouve obligé d’insérer des blocs de textes dans ses pages. Et vous savez qui va lire ces blocs ? L’internaute VRAIMENT intéressé, qui a le plus de chances d’acheter !

Ne créez pas votre site pour le curieux, qui parcourt votre site en baillant entre deux photos de chats sur Facebook. Essayer de sortir cette personne de sa léthargie est coûteux, hasardeux et simplement frustrant.

Dans l’idéal, vos pages doivent proposer deux niveaux de lecture, permettant au pressé de comprendre rapidement, et au sérieux d’avoir des détails à se mettre sous la dent.

Logique, vous ne trouvez pas ?

 

 

Au final

  • Avec un trafic mobile de plus en plus important, l’optimisation pour ces appareils est devenu crucial pour votre taux de conversion.
  • L’optimisation mobile ne s’effectue pas seulement sur l’affichage, mais aussi sur le temps de chargement.
  • Une majorité des internautes utilisent maintenant de multiples appareils pour naviguer sur Internet.
  • Si l’optimisation mobile apporte de nouvelles contraintes, il nous appartient de ne pas tomber dans l’excès et de continuer à rédiger pour les acheteurs.

Si vous avez aimé cet article, abonnez-vous pour ne pas rater les suivants !

À bientôt,

Baptiste

 

Cet article vous a plu ?

Alors ne manquez pas le pochain en vous abonnant au blog !
Recevez une notification à chaque nouvel article.

Marketing by

Ne ratez pas les prochains articles !

Suivez le blog en rejoignant la newsletter

x